Contenus web à produire grâce à l'anticipation

La méthode pour anticiper la production de ses contenus web

Contenus web à produire grâce à l'anticipation

La méthode pour anticiper la production de ses contenus web

Vous est-il déjà arrivé de ne pas avoir publié du contenu sur vos plateformes, d’avoir repoussé indéfiniment la création de vos contenus faute de temps ou de rédiger un article web à la dernière minute ? Malheureusement, c’est une situation à laquelle on se confronte lorsque notre activité prend le dessus sur notre organisation. Résultat, nos publications ne fonctionnent pas toujours et la baisse de motivation se fait sentir. Pour éviter cette source de stress et assurer malgré tout sa présence digitale il n’y a qu’une seule chose à faire : anticiper ! Alors, je vous livre ma méthode, celle que je m’applique à moi-même et à mes clients.

Entre régularité et pouvoir d’anticipation

C’est sûr, désormais il n’y a plus de secret. Pour gagner en visibilité sur le web il n’y a qu’une seule chose qui paie vraiment, quelle que soit la plateforme employée. Je vous vois trépigner d’impatience. Je ne vais donc pas faire durer le suspens trop longtemps. Il s’agit de la régularité. Et oui ! Plus on est constant sur une plateforme, plus nos chances d’être vus augmentent.

Attention, je ne dis pas de publier nécessairement du contenu tous les jours, bien au contraire. Chacun va à son rythme selon ses propres objectifs. Le but est avant tout de créer une sorte de routine afin de fixer un rendez-vous avec ceux qui vous suivent/lisent. Pour ma part, j’ai décidé de publier deux posts sur LinkedIn et un article sur mon blog chaque semaine et au grand minimum deux illustrations par mois sur mon compte Instagram.

D’accord, mais comment publier de manière récurrente ?

La clé est d’anticiper. Anticiper est défini par le dictionnaire Larousse comme le fait de « prévoir, supposer ce qui va arriver et adapter sa conduite à cette supposition ».

Entre autres, on s’imagine ne pas pouvoir être disponible pour créer des contenus pendant plusieurs semaines afin de les produire en amont. Résultat, les publications sont réalisées et n’attendent qu’à être partagées. De mon côté, je m’organise de sorte à ce que mes publications mensuelles soient toujours prêtes à l’avance.

En réalité, pour anticiper la production de ses contenus facilement il y a deux conditions à respecter :

N°1 : Trouver des idées de sujets au préalable qui plaisent à son audience
N°2 : S’organiser pour produire des contenus web à l’avance

Trouver des idées de contenus à publier à l’avance

Il y a différentes méthodes auxquelles il est facile d’avoir recours pour identifier des sujets intéressants pour une audience.

  • Analyser les contenus déjà existants pour constater ce que préfère l’audience, on déroule ensuite le fil conducteur en fonction de ce que l’on en a déduit.
  • Ouvrir son agenda et parcourir les dates phares, les fameux « marronniers » et jours spéciaux qui reviennent tous les ans.
  • Lire les commentaires. Sur les réseaux sociaux, l’espace dédié aux commentaires peut être une mine d’or. Des questions y sont posées, des sujets souvent abordés. Cela donne un aperçu de ce que l’audience attend de nos contenus. Rien n’empêche également de regarder ceux de la concurrence.
  • S’inspirer des requêtes des utilisateurs en allant puiser des idées dans les sites spécialisés comme celui dont je vous parle souvent Answerthepubic. Il y a aussi les recherches associées pour les articles qui peuvent aider sur Google ou Google Trends.
  • Créer une cartographie de tous les thèmes à aborder en fonction de son domaine d’activité, de sa ligne éditoriale et des sujets sur lesquels on veut s’exprimer.

Comment anticiper la création de ses contenus web ?

Bien évidemment, tout part de l’organisation. Et pour cela, chacun a sa façon de voir les choses et de travailler. En conséquence, ici, je ne vais pas donner de conseils révolutionnaires, ni magiques mais plutôt attirer votre attention sur trois points en particulier.

Définir une ligne éditoriale

Je vous en ai déjà parlé dans quelques articles. La ligne éditoriale est un facteur essentiel dès lors que vous envisagez de publier et être visible sur le web. Vous ne pouvez pas traiter tous les sujets de la Terre. Pour vous adresser à votre audience, celle que vous aimeriez toucher, il faut délimiter une zone, un périmètre dans lequel vous n’allez pas sortir. C’est le principe de la ligne éditoriale, il s’agit de votre fil conducteur, ce qui va lier l’ensemble de vos contenus web. En résumé, je ne viendrais jamais vous parler de chaussures de sport sur mon blog par exemple. Je m’axe exclusivement sur la communication digitale et éditoriale, la rédaction web et le graphisme.

Déterminer quelle est votre ligne éditoriale représente alors un gain de temps considérable car vous savez où vous mettez les pieds.

Besoin d’un professionnel pour produire vos contenus sur le web et assurer votre présence digitale ?

Réaliser le planning éditorial ou calendrier de publication

Le planning éditorial ou calendrier de publication : voilà un outil phare qu’il vous faut quand vous créez des contenus web. Il vous aide à vous organiser dans le temps et à prévoir vos contenus. Vous le concevez comme vous l’entendez, en fonction de vos propres critères. Peu importe son format pour ma part, je l’ai élaboré sur Excel. J’y recense toutes mes idées de contenus et regroupe les publications en fonction des différentes plateformes (LinkedIn, Instagram, blog). Cela me permet de visualiser là où j’en suis et de répertorier l’ensemble de mes inspirations tout en suivant l’avancée de mon travail.

C’est un outil idéal pour programmer, bien en amont, la production de ses contenus et être efficace. Dans le cas où vous proposez des interviews, cela vous permettra d’avoir suffisamment de temps pour contacter la personne concernée et lui présenter votre travail pour relecture avant publication.

Produire les contenus web

La dernière étape n’est pas des moindres. Cependant, si tout est préparé à l’avance, il n’y a pas de raison de paniquer. Cette partie dépend surtout de votre propre organisation et gestion du temps. Pour ma part, je me bloque un moment à la fin du mois pour faire le bilan de mes contenus. Je regarde ce qui a fonctionné ou non, ce que je peux améliorer. Ensuite, je complète mon planning éditorial en procédant comme évoqué précédemment.

Un peu plus tard, je me réserve du temps pour éditer les contenus. J’aime d’abord poser toutes mes idées puis le lendemain passer à la rédaction et conception graphique des contenus.

Une fois que cela est réalisé, j’essaie au maximum de tout planifier. Pour cela, j’utilise depuis quelque temps maintenant le logiciel Hootsuite. Je n’ai donc plus à me soucier de mes contenus, tout est en roue libre. Pour mes clients, avoir une vision un mois à l’avance de ce qu’ils vont publier sur leurs réseaux représente un réel avantage. Ils sont assurés de maîtriser pleinement leur image et de façon constante. En plus, ils ont le temps de valider les contenus et de les ajuster, ce qui n’est parfois pas le cas lorsque l’on publie au jour le jour.

Mon conseil est donc d’éviter à tout prix de publier à la dernière minute. Bien sûr, il y a des cas exceptionnels et il faut parfois modifier des contenus pour faire échos à l’actualité. En résumé, comme vous le constatez, il n’y pas de méthode type. Tout dépend de la manière dont vous abordez votre production de contenus. Si vous n’avez pas le temps de gérer cette partie, n’hésitez pas à la confier à un professionnel car assurer une présence sur le digital est indispensable de nos jours. La création de contenus s’anticipe, optimisée et régulière, elle génère de la visibilité et répond à vos objectifs.

Partager l'article

Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

DERNIERS ARTICLES