Comment assurer la gestion des contenus web les astuces

5 astuces pour une gestion des contenus web optimale

Comment assurer la gestion des contenus web les astuces

5 astuces pour une gestion des contenus web optimale

Créer du contenu est une tâche qui nécessite un peu d’organisation. Entre le moment où l’on décide de se lancer dans la production et celui où le contenu est diffusé il y a un temps fou qui peut s’écouler. De l’idée qui germe à la publication finale, il est essentiel d’adopter une méthode pertinente et efficace pour mener à bien le projet. Alors, quelles sont les bonnes pratiques à appliquer ? Quelle routine installer pour assurer la création d’articles, posts, vidéos, infographies et j’en passe ? Voici 5 astuces pour vous aider dans la gestion des contenus.

1. Établir une stratégie éditoriale

La stratégie éditoriale est le pilier sur qui se reposer dès qu’il s’agit de miser sur une stratégie de content marketing. Et, c’est la base avant de se lancer dans la production de contenu. Pourquoi j’insiste toujours sur ce point ? Car, même si vous avez les bons ingrédients, sans avoir la recette qui va avec, il y a un grand risque de passer à côté de son objectif final et de rater le gâteau. Vous voyez où je veux en venir. Sans objectif ni structure, vous préparez quelque chose qui n’a pas de sens ni de goût. Alors, il est important de bien veiller à définir son audience, le type de contenu à produire, le ton et la fréquence de publication en amont pour gérer au mieux ses contenus. Le petit plus, c’est qu’en ayant une ligne éditoriale, vous gagnerez un temps considérable lorsqu’il s’agira de rechercher des sujets à aborder.

Besoin d'aide pour la gestion ou la production de vos contenus ?

2. Fixer un planning éditorial

À 1, 3, 6 ou 12 mois, le planning éditorial ou calendrier de publication est un allié de taille pour s’organiser et réaliser la gestion de ses contenus avec précision. On y inscrit les sujets à planifier. Attention, il n’empêche en rien d’être revu en cours de route si la situation le demande, il peut être souple. L’actualité entre en compte et les contenus doivent parfois s’y adapter pour ne pas être hors sujet. Si vous déléguez la rédaction de vos contenus ou la production de certains autres formats c’est aussi le meilleur moyen de les piloter avec rigueur. Cela apporte aussi une vue d’ensemble sur les sujets traités et davantage de cohérence.

3. S’appuyer sur les outils et plateformes de gestion

Bien sûr, pour s’organiser il vaut mieux s’appuyer sur des outils. Il en existe des tas, de Notion au Trello à Google Drive il y a de multiples options pour la gestion des contenus. Si vous travaillez en équipe ou pour quelqu’un, le suivi de la production des contenus est systématique. Pour ma part j’utilise Google Drive et les dossiers qui sont classés en fonction de mes clients. Avec un peu de recul, c’est selon moi la meilleure façon d’avoir des retours sur ce que l’on fait et d’éviter les aller-retour (ma hantise) interminables de mails ou de messages comme sur Slack. En activant le mode suivi des modifications, la relecture et la mise en avant des passages à modifier sont plus simples. C’est un gain de temps considérable pour le client et la personne chargée de la création des contenus. Dans cette partie, j’inclus également les plateformes pour planifier la publication des contenus comme Hootsuite. Une fois validés, tous les éléments se postent automatiquement sans avoir besoin de votre aide.

4. Anticiper la production : la clé de la gestion de contenu

Ne nous mentons pas, il faut pas mal de rigueur et persévérance pour réussir à publier les contenus en temps et en heure et quand il y a des paramètres à prendre en compte (deadlines, circuit de validation, conception des visuels) c’est tout un système qu’il faut mettre en place. Pour cette raison, je recommande d’avoir de côté des contenus déjà prêts et intemporels. Véritables roues de secours, ils vous aideront en cas de pépin. J’en ai fait les frais il n’y a pas longtemps, plus le temps de gérer mes contenus et voilà que je suis devenue un fantôme sur ce blog. Alors, quoi de mieux que d’anticiper le phénomène en ayant sous le coude de quoi publier ? Autre solution : toujours prévoir dans son agenda un créneau dédié à l’élaboration des contenus, quels que soient les impératifs. Quelques jours en début de mois suffisent pour essayer d’avoir un ou plusieurs contenus préparés à l’avance. Et, si je vous dis cela, c’est pour empêcher le fameux flux tendu qui entraîne :

  • l’apparition de fautes d’orthographe (oui, plus le contenu est conçu rapidement, plus la qualité baisse)
  • une mauvaise optimisation pour les moteurs de recherche (moins de temps à consacrer à l’ajout des mots clés…)
  • une baisse globale de la qualité et par conséquent de l’intérêt du lecteur (Ouch ! Tout le monde disparaît au fur et à mesure.)
 

Il y a un vrai enjeu à essayer de réaliser en amont ses contenus qu’on soit indépendant, une marque, une association ou une entreprise. Surtout quand nous décidons de nous lancer dans une stratégie de contenu. Mais, rassurez-vous : la clé est aussi de relativiser, manquer un ou deux contenus ce n’est pas non plus la fin du monde. Mais pour prévenir le stress, optons pour une meilleure gestion des contenus, surtout quand cela est possible.

5. Noter les idées

Cela semble un peu bête, mais il est utile de noter vos idées ou les choses qui vous inspirent quand elles se présentent. Choisissez un petit carnet ou créez une note dans votre smartphone. Quand la créativité est au rendez-vous, il n’y a plus qu’à lister vos inspirations. Voici une méthode simple et efficace pour avoir une petite base de données qui pourra vous servir lors de l’élaboration de votre calendrier de publication. Et, en prime vous vous libérez l’esprit !

Chacun a sa propre méthode d’organisation, il n’y a pas de processus miracle, mais juste quelques réflexes à adopter pour une gestion des contenus optimale. Entre les divers formats et plateformes de diffusion, il vaut mieux trouver une ligne de conduite et la suivre pour produire des supports pertinents et ne pas perdre l’intérêt des lecteurs qui, rappelons-le, dans une stratégie de contenu restent de potentiels leads.

Partager l'article

DERNIERS ARTICLES